Ne pas crouler sous l'accumulation de crédits

Le crédit est à la mode : plus d'un ménage sur deux détient à son compte un ou plusieurs crédit en cours. Le crédit est en effet une solution pratique pour échelonner de grosses dépenses trop lourdes pour être financées en une seule fois. Cependant, pour certains ménages, les fins de mois sont difficiles. Alors le crédit oui, mais une trop grosse accumulation, non !

L’incapacité pour un ménage de faire face à l’ensemble de ses charges est aujourd’hui fait courant.

Les dépenses, telles que le paiement du loyer, des assurances, des abonnements divers (téléphone, internet...), le transport, l'alimentation, etc.. sont nombreuses. En outre, il faut ajouter aux charges mensuelles, le remboursement d'un ou de plusieurs crédits sous forme de mensualités.

Dans certains foyers, les crédits s'accumulent et s'en sortir financièrement semble de plus en plus compliqué.

Trop de crédits, est ce grave ?

Identifier les situations à risque

De manière générale, pour maintenir un budget équilibré, il est conseillé aux ménages de veiller à ce que l'ensemble de leurs remboursements d'emprunts ne dépassent pas 33 % de leurs revenus. Bien sûr, chaque situation est particulière et certains ménages géreront leur budget sans problème avec un taux d'endettement supérieur.

Sachez tout de même qu'il est important de pouvoir mettre chaque mois un peu d'argent de côté pour créer une réserve en cas de coup dur. Le fait d'être dans l'impossibilité d'épargner, ne serait-ce que de très petites sommes, peut être aussi le signe d'une trop grande accumulation de crédits.

Soyez honnête avec vous même !

Comptabiliser le nombre de crédits en cours et l'encours des mensualités est indispensable pour ne pas risquer d'aller vers des situations financières trop difficiles. Si le chiffre vous paraît trop élevé, vous avez sans doute trop de crédits.
Bien souvent, on préfère adopter la politique « de l'autruche » et ne pas regarder sa situation financière telle qu'elle l'est réellement. Mais faire le point est indispensable pour ne pas risquer de se retrouver dans une situation encore plus grave !

C'est pourquoi, si vous prenez conscience que vos fins de mois sont de plus en plus difficiles et que vos comptes sont perpétuellement dans le rouge, il est temps de réagir ...

J'ai trop de crédits, quelles solutions s'offrent à moi ?

Diminuez vos dépenses

Si vous êtes dans une situation financière difficile, il est impératif de diminuer, au moins temporairement vos dépenses. C'est une étape difficile car elle demande de restreindre le train de vie de toute la famille. Un point familial s'impose donc, avec ou sans vos enfants (si ces derniers sont trop jeunes) pour déterminer quels postes de dépenses feront l'objet d'une restriction. Essayer d'évaluer calmement la situation, en préservant les budgets primordiaux et en allègeant les postes de dépenses plus accessoires.

Renégociez vos échéances

Pour retrouver une situation financière plus confortable, pour avoir une trésorerie moins difficile, pour trouver une solution avant de rencontrer des problèmes plus lourds tel que des interdits bancaires ou des risques de procédures judiciaires, vous avez souvent la solution de rénégocier vos échéances avec vos débiteurs.

Il s'agit par exemple de rencontrer votre banquier et négocier avec lui un étalement de votre crédit immobilier, ce qui est d'ailleurs souvent prévu dans les conditions de votre crédit dès le départ et que l'on oublie souvent.

Vous pouvez également étudier avec votre propriétaire un paiement étalé de vos loyers en retard. De même avec vos fournisseurs tel EDF ou encore avec le Trésor Public vous pouvez souvent mettre en place un étalement de vos retards de paiement avec souvent peu de frais.

Attention cependant, cette solution n'est valable souvent qu'une seule fois et cela repousse seulement des échéances. A vous ensuite de réfléchir à ce qui vous a amené dans cette situation et à mettre en place des solutions pour ne pas y retourner.

Bénéficiez vous de toutes les aides auxquelles vous avez droit ?

Il arrive fréquemment que des personnes se rendent compte avec plusieurs mois de retard quelles n'ont pas percu des aides auxquelles elles avaient droit.

Peut-être est ce votre cas surtout si votre situation a changé récemment. Vos revenus ont-ils baissés ? Vous retrouvez vous seule ? Avez vous perdu votre emploi ? Avez vous un nouvel enfant à charge...

Dans tous les cas faites le point avec votre CAF, peut-être avez vous droit a des aides nouvelles ou supérieures...

Faites vous aider et parlez en

Les assistantes et conseillères sociales de votre communne ou département sont là pour vous aider et vous aider à rechercher des solutions ; elles connaissent très bien les aides auxquelles vous avez droit et vous aideront à prendre du recul sur votre situtation.

Il existe également des associations qui sont là spécifiquement pour acceuillir et aider les personnes qui se posent des questions ou rencontrent des problèmes financiers. L'association CRESUS en particulier acceuille et accompagne toutes les personnes qui en font la demande en toute confidentialité. L'association est organisée régionalement et il faut chercher sur le web la permanence la plus proche de chez vous.

Si vous avez une relation complexe à l'argent...

Si vous avez le sentiment que réduire vos dépenses vous est impossible, que vous ne pouvez vous empêcher de faire des achats ou de faire des crédits alors même que votre situation financière ne le permet pas, vous avez peut-être une relation « pathologique » avec l'argent et les conseils que nous vous prodiguerons ne vous aideront pas.
Nous vous conseillons dans ce cas-là de parler de votre situation à une assistante sociale, voire un médecin qui vous aidera sans doute à gérer ce rapport difficile à l'argent. Sachez qu'il existe également des associations, telle que « Les débiteurs Anonymes », où vous pourrez partagez vos difficultés avec des personnes vivant ou ayant traversé la même situation que vous. Voir article

Ne pas tomber dans la spirale des crédits à courts termes

Contracter un crédit à court terme pour aider à financer des crédits à long terme n'est pas une bonne solution. En effet, le crédit à court terme, en vous fournissant de l'argent immédiatement et simplement, n'en reste pas moins un crédit dont les taux d'intérêt relativement élevés ne feront qu'alourdir vos mensualités. La situation ne pourra alors que s'aggraver. 

La restructuration de crédits

Enfin vous pouvez envisager des solutions de rachat de crédit avec vos organismes financiers mais il s'agit s'une solution à bien étudier car cela peut parfois revenir plus cher à terme même si la mensualité est inférieure ou égale.

La restructuration de crédits est une solution qui vous permet de réunir tous vos crédits en un seul, pour alléger vos mensualités. Attention cependant à ne pas aggraver la situation en faisant de nouveaux crédits, la dette est étalée et sera donc plus longue à rembourser.  Voir l'article

Surendettement : la marche à suivre

Un ménage se trouve en situation de surendettement lorsque celui-ci est dans l'incapacité de faire face à ses dettes.

Cette incapacité peut être liée à une baisse des ressources du ménage, l'endettement sera alors qualifié d'endettement passif. Mais le surendettement peut aussi être lié à un recours excessif aux crédits, ou tout simplement à une accumulation de crédits auxquels on ne peut plus faire face : cet endettement est alors appelé endettement actif.

Dans tous les cas, lorsque votre situation d'endettement vous semble devenue insurmontable, il est temps de penser à constituer un dossier de surendettement. C'est une démarche constructive qui évitera que votre situation financière ne s'empire trop et vous permettra de retrouver un fonctionnement financier normal. Voir article

 

 


Par Budgetfacile le 29/08/2016

Pour aller plus loin dans la gestion de votre budget,

Créez dès maintenant votre livre de comptes gratuit avec Budgetfacile.com et commencez à faire des économies