Étiquette : conditions

Conditions de ressources de la CAF

 De nombreuses prestations distribuées par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) sont attribuées sous conditions de ressources, c’est à dire qu’elles dépendent des ressources du foyer en fonction des critères déterminés par la CAF.
 
Ainsi, il faut, parfois, ne pas dépasser certains plafonds de ressources, d’autre fois contraire avoir des ressources minimum et de plus certaines aides sont proportionnelles aux ressources.
 
Pour savoir véritablement si on a droit aux prestations demandées, il faut remplir lors de la demande et réactualiser chaque année avant le 1er mai, un tableau de déclaration de ressources.
 
En ce qui concerne les ressources, la CAF prend en compte :
  • L’ensemble des revenus de l’année civile précédente qui détermineront les prestations allant du 1er juillet au 30 juin. (exemple : les prestations allant du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017 seront déterminées à partir des revenus 2015)
  • L’ensemble des revenus du foyer, y compris les revenus de la personne avec qui vous vivez en couple, que vous soyez marié ou pas
  • Les revenus nets du foyer, qui sont proches de ceux retenus par les impôts y compris les indemnités journalières de maladie, maternité, accident… Elle effectue les déductions fiscales (10 et 20 %) sur les salaires et les pensions.
 
Dans certaines situations, elle peut réévaluer certaines ressources ou les évaluer forfaitairement à partir de vos revenus mensuels.
 
Dans tous les cas nous vous recommandons de déclarer vos revenus à la CAF, même si vous pensez être au dessus des plafonds. Vous pourriez avoir mal évalué la méthode de calcul et être bénéficiaire de certaines prestations sans le savoir.

Comment comparer deux crédits

Pour pouvoir comparer deux crédits, au delà de l’offre commerciale de la banque ou de l’organisme de crédit, demandez toujours quel est le TEG…
 
Faire un crédit c’est demander à un organisme préteur (banque ou établissement de crédit ) de mettre à votre disposition une somme d’argent que vous lui rembourserez ultérieurement. Il s’agit donc d’une opération qui vous engage financièrement dans le temps et dont vous devez étudier avec attention toutes les incidences.
 
La somme empruntée s’appelle le capital.
 
Pour se rémunérer, l’organisme qui vous a prêté ce capital va vous faire payer des intérêts.
 
Le montant des intérêts dépendra de la durée de l’emprunt, du rythme de remboursement et bien sûr du taux que l’organisme préteur choisira de pratiquer. Ce taux d’intérêt sera appliqué tous les mois sur le capital que vous devez rembourser et déterminera donc le montant des intérêts à payer chaque mois. Ainsi, plus vous ferez de petits remboursements, plus vous rembourserez longtemps votre prêt et au total, plus vous paierez des intérêts.
 
En supplément des intérêts liés au crédit, l’organisme peut vous faire payer des frais qui peuvent alourdir très significativement le coût du crédit et ne sont pas toujours clairement annoncés.
 
Il faut distinguer :
  • Des frais facturés à l’ouverture du crédit (frais de dossier, de gestion…)
  • Les frais qui viendront chaque mois s’ajouter aux remboursements tels que des frais d’assurance.
Pour pouvoir comparer des offres de crédit, il faut donc regarder le TEG, Taux Effectif Global, qui intègre tous les coûts du crédit, taux d’intérêts et tous les frais associés.
Le TEG figure obligatoirement sur l’offre de prêt.
 
Attention l’assurance n’est pas toujours obligatoire et peut être souscrite dans un autre organisme. Des frais d’assurance peuvent ne pas être inclus dans l’offre de crédit. Il convient de vérifier leur présence ou pas.
 
Pour comparer deux crédits, il convient donc de connaître
  • Le montant emprunté
  • Le montant des remboursements
  • Les conditions de remboursements
  • La durée du crédit,
  • Le coût total du crédit
  • La présence ou non de l’assurance incluse
  • Le TEG

Share via