Étiquette : gestion

Mieux gérer son budget, facile !

Vous vous demandez, chaque fin de mois, ou est passé votre argent…Pourtant, vous avez la sensation d’avoir été raisonnable dans la gestion de votre budget familial et  vous êtes encore à découvert ! Vous vous posez la question de savoir comment font les autres pour mettre de l’argent de coté ?

Sachez que vous n’êtes pas un cas isolé et nombreux sont ceux qui sont dans votre cas.
Ne vous résignez pas, voici quelques conseils pour prendre votre budget en main.
Quels que soient les revenus ou la composition de la famille, nous avons chacun d’entre nous une relation spécifique avec l’argent qui rend sa gestion plus ou moins facile et peut parfois nous rendre insatisfait… Avoir un budget équilibré n’est pas forcement lié au montant des revenus mais plutôt à la méthode choisie pour le gérer.

La gestion de budget

Pourquoi faire ?

Gérer son budget est tout d’abord utile car cela permet à tout moment de connaître sa situation financière sans (mauvaise !) surprise, ni stress.

Cela permet ainsi d’anticiper les évolutions financières de ses comptes et évite à certains de s’inquiéter à chaque fin de mois.

Mieux gérer son budget permet de gagner de l’argent.

Cela évite de payer des agios qui coûtent chers, de payer des taux d’intérêts très élevés avec des crédits mal étudiés et enfin cela permet de placer judicieusement son argent et de le faire fructifier.

Mieux gérer son budget permet également d’être prudent.

Personne n’est à l’abri d’un imprévu ! Un accident de la vie, une dépense non anticipée comme une contravention à payer ou la machine à laver à remplacer. La situation peut vite s’aggraver si on n’a pas un peu d’argent de coté…

Enfin bien gérer son budget c’est savoir aussi se faire plaisir

Planifier un cadeau, emmener la famille en vacances ou encore en s’acheter un scooter.

Ce qu’il faut, c’est mettre en place une méthode pour gérer et suivre son budget. Cette solution est indispensable pour prendre en main son argent et son avenir.

Un budget prévisionnel…

La première phase de la gestion de son budget consiste à faire une analyse rapide de son budget actuel.

En une heure et à l’aide de vos factures et relevés bancaires vous déterminez mois par mois, le montant des vos revenus et dépenses.

A partir de ces chiffres vous établissez un tableau des dépenses et recettes prévisionnelles. Vous établirez ce budget prévisionnel sur une année.

Un équilibre à trouver

D’une façon générale les gens ont tendance à dépenser plus qu’ils ne gagnent et  souvent quelque soit leur niveau de revenu… Vous connaissez sûrement des foyers très aisés qui sont constamment à découvert.

Le budget prévisionnel permet ainsi de prendre véritablement conscience du poids des différents postes de dépense. Il est nécessaire de chercher un équilibre entre recettes et dépenses.
Dans notre société de consommation, il est difficile de faire face à la tentation… Il faut donc prendre conscience que l’on ne peut pas tout faire. On ne peut pas tout acheter au risque de se mettre dans des situations périlleuses…

La répartition du budget familial : une affaire de famille

Organiser un budget est une affaire familiale ou au moins conjugale.

Au moment où vous organisez votre budget familial, il est important de prendre en compte les nécessités et envies de chacun des membres de la famille, même si on ne peut toutes les satisfaire.
Cette étape de discussions autour du budget familial, est l’occasion d’échanger entre les conjoints et parfois avec les enfants des objectifs financiers du foyer.
Partager une même vision de l’avenir permet de s’assurer de la participation de tous aux efforts à mettre en place.

Se fixer des objectifs

Après avoir précisé les priorités du budget familial, il faut établir un budget prévisionnel précis.
Il faudra s’efforcer, par tous les moyens, de le respecter et surtout de ne pas le dépasser.
Inutile de se fixer des objectifs trop difficiles à atteindre car vous devriez ensuite revoir vos objectifs à la baisse face aux réalités financières.
Choisissez judicieusement les postes de dépenses que vous allez restreindre et respectez les !

Apprenez à vous connaître !

Si sur certains postes, vous vous savez prêts à faire des efforts, sur d’autres, vous savez que ce sera difficile.
Le risque de se fixer des objectifs irréalistes est alors celui de la cocotte minute… A force de se mettre sous pression, il y a risque d’explosion et donc d’atteindre un résultat inverse…
En revanche, en planifiant des objectifs réalistes, la satisfaction de les atteindre renforce la motivation…
En établissant ses choix budgétaires en conséquence, on peut parfaitement avoir les moyens de s’offrir un petit plaisir de temps en temps…

Prendre son argent en main

En élaborant le budget et en précisant les recettes et dépenses, vous pourrez ensuite en fonction de vos objectifs, déterminer les postes sur lesquels vous pouvez agir…
Faut-il plutôt augmenter les recettes ce qui n’est pas toujours facile mais parfois possible ou diminuer les dépenses ?

En effet, certaines dépenses sont fixes telles que le logement et les assurances.

D’autres par contre sont en partie variables telles que l’alimentation ou la santé.

D’autres encore sont occasionnelles ou ponctuelles comme l’équipement de la maison, l’habillement et les vacances. Vous pourrez plus facilement agir sur celles là.

Prendre conscience de la valeur de l’argent…

Dans nos sociétés, les tentations sont tellement fortes que tout semble possible et qu’il est difficile de se rendre compte de la valeur de l’argent.
L’une des clefs de la gestion d’un budget est de reprendre conscience de la valeur de l’argent au regard du temps de travail et des efforts à faire pour le gagner…

Il suffit bien souvent de rapprocher une dépense du coût de l’heure de travail…
Prenons l’exemple d’un salarié qui gagne 9,88 € de l’heure et qui achète un jean à 100 €…
Si l’on fait le calcul, on se rend compte que se faire plaisir avec le dernier jean à la mode, représente environ 10 heures de travail, soit plus d’un jour d’activité…
Cet achat prend donc une toute autre « valeur » et l’on appréciera d’autant plus à porter ce pantalon…
Cet argument vaut également pour la dernière télévision à 700 € qui représentera deux semaines de travail !
Ce calcul doit être fait en fonction de vos revenus et de votre temps de travail.

Pour être précis, il faut considérer votre revenu disponible, c’est à dire le revenu net (une fois toutes les charges payées) auquel il faut soustraire les frais liés au travail tels que les frais de déplacement et d’habillement.
Il faut également pour être complet prendre en considération le temps réel consacré au travail y compris les temps de déplacement par exemple…
On s’aperçoit alors parfois que ce n’est peut-être pas 9,88 € de l’heure que l’on gagne, mais seulement 7,50 €…

Savoir faire des économies et gérer ses comptes…

Il est parfois nécessaire de diminuer ses dépenses pour équilibrer ses comptes.

Astuces

On oublie souvent que l’on peut faire de nombreuses économies sans se restreindre trop fortement, simplement en regardant nos dépenses quotidiennes :

  • éteindre les lumières
  • préférer les douches aux bains
  • choisir des produits alimentaires sans marque
  • éviter la dernière innovation technologique…

Epargner

Une bonne gestion financière implique également d’avoir un peu d’épargne pour faire face aux imprévus, se donner les moyens d’atteindre ses objectifs et ne pas payer d’agios.

Plutôt que de laisser ces sommes sur votre compte courant où la tentation peut être grande de les dépenser, il est conseillé de les placer sur un livret rémunéré.
Vous pouvez ouvrir ces livrets dans votre banque et effectuer un virement de votre compte courant à votre livret.Ces virements sont gratuits.
L’avantage d’ouvrir un compte sur livret vous permet d’une part de faire fructifier votre argent grâce aux intérêts et d’autre part de mettre une partie de votre argent à l’abri en cas de coup dur.
Vous pourrez ainsi verser chaque mois des sommes variables ou fixes pour vous « forcer » à mettre de l’argent de coté.
Préférez le virement en début de mois plutôt qu’en fin de mois lorsque le compte est moins rempli…

Idée

Vous pouvez également avoir un livret spécifique pour anticiper les grosses dépenses et répartir certaines dépenses sur l’année en versant régulièrement une provision : 40 € par mois pour remplir la cuve de fuel, 100 € pour remplacer la voiture, 50 € pour préparer les vacances, 50 € pour financer les études des enfants et 70 € de réserve…

Epargner c’est bien, mais attention à ne pas risquer de payer des agios assez élevés sur le compte courant si vous n’y laisser pas assez de liquidités, contre un taux d’intérêt faible de 0,50% à 1,25% sur les livrets (selon votre situation et les produits)…

Les 5 étapes de la gestion budgétaire

Quelques pistes pour augmenter vos revenus…

Nombreux sont les particuliers qui voudraient voir leurs revenus augmenter pour avoir un budget plus facile. Trouver des idées et des solutions pour améliorer les ressources d’un foyer n’est pas simple et c’est même impossible dans certains cas.

Chacun doit chercher ses propres solutions, mais voici quelques pistes de réflexion qui vous permettront peut-être de trouver de nouvelles ressources.

Envisager une augmentation de salaire.

On croit souvent qu’aucune augmentation de salaire n’est possible, or ce n’est pas toujours vrai et on se fait parfois des idées. Cela vaut parfois la peine de demander une augmentation ou une promotion en affutant ses arguments. On n’est pas à l’abri d’une bonne surprise !

De la même manière, on s’habitue à un métier, à un niveau de revenu et on oublie de se poser la question : Et si je changeais d’employeur, de métier ? Peut-être pourriez-vous mieux valoriser vos compétences et votre expérience.

Vérifier que vous bénéficiez des aides auxquelles vous avez droit.

Les situations changent et la législation aussi, vous avez peut-être droit à des aides auxquelles vous ne pensez pas. Vérifiez auprès de la CAF ou en rencontrant une assistante sociale les aides que vous pouvez avoir en fonction de votre situation actuelle.

Ceci est particulièrement vrai si vous êtes en situation difficile ou précaire, des aides spécifiques existent.

Envisager des activités complémentaires

Il est souvent possible de trouver des compléments d’activité temporairement et/ou à temps partiel. On peut donner des cours le soir, travailler en restauration ou dans les commerces lors de périodes de forte activité, développer une activité d’auto entrepreneur dans le bricolage ou le jardinage,  distribuer des journaux, faire de la vente à domicile, ramasser des fruits ou des légumes…

Ce peut être des activités pour vous-même ou pour de grands enfants qui auraient ainsi un moyen de gagner de l’argent.

Changer vos habitudes, identifiez vos potentiels

Vous pouvez peut-être louer une chambre de votre maison à un étudiant, louer votre maison de campagne ou votre appartement à Paris à des vacanciers quand vous n’y êtes pas, louer votre voiture ou votre tondeuse quand vous ne vous en servez pas, proposer du covoiturage pour rentabiliser vos déplacements, vendre des légumes de votre jardin ou vos doigts de fée pour faire de la couture ou de la cuisine à l’extérieur…

Trouver des valeurs autour de vous

On oublie parfois que son potager est devenu constructible et qu’il pourrait être vendu cher, que les vieux meubles au grenier sont redevenus « branchés », que les vieux bijoux valent leur pesant d’or…
 

Voici pistes de réflexion, mais il existe surement d’autres possibilités d’augmenter vos revenus en fonction de votre situation personnelle. L’autre solution pour avoir un budget moins serré est de diminuer vos dépenses.

Pour mieux gérer votre budget, consultez également les articles :


Quelques astuces pour respecter son budget

Vous avez décidé de prendre en main votre budget et vous avez élaboré un budget prévisionnel que vous avez bien l’intention de respecter.
Mais respecter un budget n’est pas toujours aussi facile et après les bonnes intentions, il faut réunir tous les éléments afin que ce budget soit le plus facile possible à respecter au jour le jour.

Ci-joint quelques conseils pour vous aider dans votre gestion de budget. La liste n’est pas exhaustive et chacun d’entre vous inventera son mode d’emploi de son budget au quotidien.

Déterminer pour chaque poste de dépenses, un budget précis et défini mois par mois.

Déterminer précisément pourquoi vous devez respecter ce budget.

Identifiez et notez pourquoi vous voulez gérer votre budget. En précisant quels sont vos enjeux, vous respecterez plus facilement et avec plus de plaisir les objectifs que vous vous êtes fixés . Par exemple : J’économise pour ensuite pouvoir acheter un logement, pour ne plus avoir de frais de découvert etc…

Fixer des objectifs réalistes et atteignables,

Si les objectifs sont trop durs à respecter, voire insupportables, vous êtes sûr de ne pas parvenir à les atteindre. Soyez « justement » ambitieux.

Assumer et revendiquer votre besoin de ne pas dépenser tout et toujours …

Faites la guerre au « on verra demain », au « ce n’est pas la peine de compter… », aux dépenses inutiles, au gaspillage…
Il est difficile d’être riche sans  « compter ». Les petits ruisseaux font les grandes rivières…

Négocier avec chacun des membres de la famille les dépenses qui les concerne.

Déterminez les budgets d’habillement, de loisirs, d’alimentation par personne et négociez-le avec chacune des personnes concernées pour que chacun y adhère plus facilement et soit convaincu qu’il doit le respecter.

Conserver et négocier  un poste plaisirs-loisirs pour chacun des membres de la famille.

Si vous ne le faites pas vous êtes sûr qu’il y aura quand même des dépenses et votre budget général ne sera pas respecté.

Avoir une attention particulière vis-à-vis des dépenses importantes et récurrentes.

Mieux vaut limiter ces dépenses (loyer, crédit immobilier ou voiture…) afin de pouvoir continuer à vivre normalement à coté car s’il est possible de faire des efforts ponctuels, il est dur de se restreindre sur le long terme.

 Eviter de prendre des abonnements.

On considère trop vite les abonnements (Abonnements téléphone, paiements à crédit, abonnement salle de sports…) comme des charges fixes et ils sont difficiles à supprimer. Mieux vaut payer annuellement un service dont on se rend mieux compte du prix réel.

Eviter au maximum les crédits  et en particulier les crédits renouvelables.

Préférez les paiements comptant et immédiat que l’on fera quand on aura des disponibilités sur son compte en banque.
 Si vous devez faire un crédit, étudiez les  taux et faites le pour une durée qui ne soit pas supérieure à la durée de vie du produit acheté

•    Ne pas confondre carte de crédit et carte de paiement.

Votre carte de crédit n’est pas un portemonnaie avec de l’argent disponible. Vous vous engagez véritablement dans un crédit et vous vous générez une dette à rembourser avec des intérêts.
Ne payez jamais vos dépenses courantes à crédit ou avec une carte de crédit.

Identifier ses petits défauts pour mieux  y remédier.

On a tous des postes que l’on a du mal à maitriser. Et on a parfaitement le droit de se faire plaisir avec des dépenses "non raisonnables". Cependant si on souhaite maitriser son budget, ce sont aussi des postes auxquels il faut faire attention.

Il ne faut pas absolument les supprimer, mais simplement faire en sorte de respecter le budget que l’on s’est fixé. On trouvera parfois des astuces pour mieux gérer en choisissant par exemple pour vos ados des cartes de téléphone prépayées ou des abonnements limités, et on mettra des réducteurs sur la pomme de la douche si on y passe des heures. Si on aime les jeux on surveille ses dépenses avec un plafond par semaine.

Mesurer régulièrement les résultats et se féliciter.

Si  vous si vous avez bien respecté votre budget, remarquez le et pourquoi pas profitez en en vous faisant un petit cadeau. Vous pouvez également partager avec votre famille les bénéfices d’un budget respecté avec une sortie au restaurant par exemple.

Organiser ses comptes.

Avoir au moins un compte d’épargne à coté de son compte courant sur lequel on mettra son épargne pour ne pas être tenté de tout dépenser.

Choisir ses moyens de paiements.

 Supprimer ses cartes de crédit, son carnet de chèque,  n’utiliser que des espèces et des virements pour faire ses courses, utiliser des cartes de paiement mais avec un plafond de paiement par semaine…

Suivre régulièrement son budget

Que ce soit avec un carnet et un crayon ou un logiciel, vous devez vous organiser pour suivre au quotidien vos dépenses et vous assurer au moins une fois par mois que vous respectez bien vos prévisions.

 

Pour vous aider à respecter votre budget, consultez également :


Gérer son budget en famille ?

La gestion du budget familial est essentielle. Cela permet de s’assurer d’un fonctionnement serein au quotidien, de limiter les risques de problèmes financiers et de construire l’avenir financier de la famille et des personnes qui la compose.

Cependant, comment faire quand il y a plusieurs personnes dans la famille ?  Qui doit le faire dans le couple ?  Faut-il y associer les enfants ?

On constate au quotidien qu’il est souvent difficile de parler d’argent dans le couple et aborder le sujet devient vite source de tensions.

Cependant aborder les questions du budget au quotidien, de la répartition des dépenses, de l’affectation de l’épargne, des investissements à réaliser… sont autant de sujet qu’il est indispensable d’aborder en couple afin de bâtir un projet de vie qui repose sur des bases financières négociées…

Alors comment gérer son budget simplement et sans tensions ?

Se mettre d’accord en couple,

Avant tout, il est primordial de discuter avec son conjoint de ce que représente l’argent pour chacun. Chaque personne a une relation différente à l’argent, certains sont très dépensiers, d’autres préfèrent économiser, certains sont très indépendants, d’autres veulent tout mettre en commun, certains apprécient de compter, d’autres ne regardent jamais leurs comptes, il est donc primordial de bien se comprendre…

Lors de cette analyse et cette mise à plat, il est tout à fait normal de ne pas être toujours d’accord. Par la discussion, la négociation, le compromis, le couple va devoir établir une règle de fonctionnement et se fixer ses objectifs.

Le risque dans le cas contraire est que l’un ou l’autre et souvent les deux se retrouvent dans une situation qu’ils n’auront pas souhaitée et qui pourrait les engager pour des années…

L’avantage de cette discussion est de faire en sorte qu’en partageant des objectifs communs chacun fasse les efforts nécessaires pour les atteindre. D’autre part en cas de difficulté financière, cela permet de partager les problèmes et de ne pas les rejeter sur l’autre.

L’argent ne fait pas le bonheur… mais c’est plus difficile si l’on a des problèmes financiers !

S’organiser

Il s’agit ensuite d’établir des règles de fonctionnement communes afin que chacun s’y retrouve et sache où il va.

Quels outils utiliser ?  Comptes séparés, communs ? Comment ordonner les factures, ranger les contrats ?

Qui fait quoi ? Qui suit les comptes ? Comment sont gérés les biens communs ou individuels…

Comment suivre le budget ? Avec un carnet et un crayon ou avec un logiciel tel le livre de comptes de http://budgetfacile.com ?

Et surtout quels objectifs se donne-t-on ? Partage des frais ? Montants des dépenses quotidiennes, des vacances, des loisirs ? Niveau et répartition de l’épargne ?  Investissements immobiliers…

En parler aux enfants

Il est important de parler « argent » et « budget » aux enfants dès leur plus jeune âge. Cela fait partie de leur éducation et contribuera à en faire des adultes conscients et responsables.

L’argent n’est pas un sujet tabou, même en cas de problèmes financiers. Les enfants et même les plus petits, aiment tout comprendre. Il ne s’agit pas de rentrer dans tous les détails surtout chez les plus jeunes mais l’objectif est de leur faire comprendre le fonctionnement de l’argent et son incidence dans la famille et donc sur eux.

Vous pouvez débuter en les emmenant faire les courses avec vous où ils prendront conscience du prix des choses. Attention cependant de ne pas céder à la moindre demande, ils doivent comprendre que vous ne pouvez pas tout acheter…

Par ailleurs, ils peuvent rapidement à gérer eux même leur argent de poche. Au début un ou deux euros par semaine suffiront, puis un peu plus en grandissant. Aux adolescents, vous pourrez attribuer également un budget « habillement ou sortie » qu’ils géreront eux même. Cela mettra fin aux éternelles négociations et les responsabilisera… Cela les encouragera également à chercher des petits boulots qui leur permettront d’améliorer leur budget personnel.

Avec les plus grands discutez équilibre budgétaire. Ils comprendront très bien vos discussions sur votre budget « vacances » ou le cout de leurs études…

Se poser les bonnes questions

Avant toute chose, dans le couple, il est indispensable de se poser certaines questions inévitables, à savoir quel partage des dépenses en fonction des revenus de chacun. Chaque famille doit choisir la solution qui lui paraîtra la plus adaptée à ses besoins.

Pour les dépenses quotidiennes est-il préférable d’utiliser un compte commun et pour cela accepter les petites dépenses de chacun ? Faut-il au contraire préférer les comptes individuels ? A quelle hauteur et pour quels postes de dépenses chacun contribue-t-il au fonctionnement du foyer ?

Pour les projets à long terme (vacances, retraite, enfants, …) quels objectifs communs se fixe-t-on à long terme ? Comment mettre en place les moyens d’y parvenir ? En mettant un montant fixe de côté chaque mois ? Ou en mettant de côté ce qu’il reste chaque mois ? Sur quel livret, quel support placer cet argent ?

Certaines erreurs à éviter

Il ne faut pas que seul l’un des conjoints détienne les pleins pouvoirs de la trésorerie. Les deux conjoints doivent pouvoir consulter les revenus et les factures à tout moment s’ils le désirent. Un point régulier doit également être fait, afin de réactualiser une vision commune de la situation et des objectifs de la famille.

Décider de partager le budget de la famille implique de ne pas faire de « cachotteries » et d’être transparent sur sa situation et ses intentions… Il est préférable d’aborder rapidement le sujet « argent » afin d’éviter les « mauvaises surprises » comme des dettes ou des prêts importants à rembourser. Si c’est le cas, discuter sur la manière de les rembourser est inévitable.

La dernière erreur à éviter est de ne pas se fixer de budget. Chacun ayant une attitude différente vis-à-vis de l’argent, il est indispensable de se fixer un budget à respecter tous les mois et ainsi éviter les débordements. C’est la base pour éviter les tensions dans la famille.

Se fixer un budget

Quand on décide de gérer un budget familial, il faut commencer par identifier les différentes catégories de dépenses du foyer. Il faut distinguer les frais fixes tels les impôts, le loyer, les prélèvements automatiques (eau, gaz, électricité, téléphone, assurances…), etc… et les frais variables (alimentation, habillement, loisirs…).

En chiffrant chaque catégorie, on aura un aperçu clair des dépenses incontournables dans le mois.

Etablir des priorités et économiser

En fonction des priorités établies, il est également nécessaire de prévoir à l’avance les dépenses occasionnelles telles que les vacances, les frais d’aménagement de la maison, les loisirs…

Il faut ensuite établir un budget prévisionnel qui doit permettre d’équilibrer les dépenses en fonction des revenus.

Il est essentiel de respecter ces objectifs afin de ne pas être dans le rouge à la fin du mois et pouvoir ainsi faire des économies sur l’année.

Economiser chaque mois est indispensable.

Tout d’abord cela permet de gagner de l’argent : les placements rapportent des intérêts, évitent de payer des frais bancaires qui peuvent être très importants en cas de découvert et évitent de faire trop facilement appel au crédit très cher.

Cela permet également de faire face à certains imprévus du quotidien comme par exemple le remplacement du frigo ou de la machine à laver qui peuvent intervenir à n’importe quels moments.

Cela a surtout pour avantage de faire des projets à long terme (achat immobilier, retraite…) et de construire son avenir financier.

Suivre ses dépenses

Gérer son budget, c’est suivre ses dépenses régulièrement. Que ce soit sur papier ou avec un logiciel, il faut pouvoir visualiser simplement les entrées et sorties d’argent par catégorie. On doit également formaliser les objectifs que l’on s’est fixé et ainsi pouvoir comparer à la fin de chaque période si les objectifs ont bien été respectés.

Prévoir la fin du couple

La question qui pourrait poser le plus de difficultés serait celle du partage des biens du foyer.

Avec un couple sur deux qui divorce, il est essentiel de prévoir la séparation, non pas dans les détails mais sur l’essentiel. Il faut aussi envisager un décès et ses conséquences financières pour les enfants et le conjoint qui peuvent être très importantes.

La situation matrimoniale sera alors prise en compte ainsi que la situation professionnelle, mais aussi les droits à la retraite…

Il faut pouvoir déterminer qu’est ce qui appartient à qui, des biens comme des dettes ? Quels documents sont établis ou à établir ? Comment cela pourrait-il se passer…

C’est une question qu’il est souvent difficile à aborder en couple ; L’intérêt de se la poser c’est qu’en prévoyant la fin, on gère plus sereinement le quotidien.

Alors n’attendez plus, c’est le moment de parler argent en famille !

 


Trouver un salon ou un forum sur l’épargne et les placements…

Mieux comprendre les placements, bien choisir ses supports, financer un projet, optimiser son patrimoine, investir … Pour toutes les questions sur les placements, les crédits , la fiscalité du particulier et de l’investisseur, les assurances et la gestion de patrimoine, visitez un salon ou un forum "investissements et placements" près de chez vous…

 

 

 


86% des utilisateurs satisfaits de leur livre de comptes sur budgetfacile.com

Une enquête a été réalisée auprès des utilisateurs de budgetfacile.com afin de recueillir leurs avis et suggestions sur leur livre de comptes.

Comment géraient–ils leur budget avant d’avoir créé leur livre de comptes ?

Cette enquête a mis en évidence qu’avant de créer leur livre de comptes sur budgetfacile.com, plus de la moitié des utilisateurs ne géraient pas leur budget précédemment et se contentaient souvent de regarder leurs relevés bancaires.

Les autres le géraient à la main « avec un papier et un crayon », plusieurs avaient créé des feuilles de calculs personnelles dans un tableur et certains avaient un autre logiciel.

Pourquoi gèrent-ils leur budget avec leur livre de compte sur Budgetfacile.com?

Les utilisateurs ont décidé de gérer leur budget sur budgetfacile.com, pour deux raisons principales : « connaître précisément leurs recettes et leurs dépenses » quotidiennes et « pouvoir faire des prévisions de ces dépenses ».

Chaque utilisateur à ainsi ses propres attentes vis à vis de son livre de comptes :

 « Suivre l’évolution de mes dépenses, faire des statistiques, mieux dépenser… »

« Vivre en fonction de mon salaire sans avoir de trou dans mon compte, tenir jusqu’à la fin du mois »

« Possibilité d’accéder à mon budget en ligne depuis n’importe où »

« Pour avoir une vision plus précise de mon budget et avoir la balance entre recettes et dépenses »

« M’éviter enfin du stress »

 « C’est plus facile et cela prend moins de place »

 « Bien gérer mes dépenses prévues, anticiper les achats, les dépenses imprévues, se constituer une petite épargne »

« Je souhaite éviter les dérapages et les dépenses qui ne sont pas utiles »

« J’aime tester de nouveau logiciel de compte bancaire. Peut être est-il mieux que le mien ? La notion de budget comparé au réalisé est très intéressante… »

« A cause d’une séparation, j’ai besoin de savoir combien je dépense … »

« Pour voir ou j’en étais… »

« Pour suivre ma trésorerie entre mes différents comptes »

« Car il est gratuit »

« Ecart Reel/budget “

 « Par habitude, pour mieux évaluer mes dépenses et être en paix avec ma conscience !! »

« Pour pouvoir budgéter sur plusieurs années »

« Je le faisais avant avec un logiciel. A la suite d’un cambriolage j’ai perdu tous mes comptes avec le vol de l’ordinateur, ce qui n’arrivera pas avec votre formule. »

« Pouvoir conserver un historique de mes comptes, par mois »

« Je cherche à voir ce que représentent mes dépenses superflues par rapport aux obligatoires… »

« Je gère mon budget parce que je dépense sans cesse et sans compter et avant la fin du mois je me retrouve sans aucun sou alors j’aimerai savoir en quoi je dépense mon argent et comment je le dépense ? Ainsi je pourrai faire de l’épargne pour m’offrir certaines choses que je souhaite avoir…. »

« Pouvoir connaître mes dépenses et recettes par catégorie, ainsi que de faire un budget prévisionnel »

« Me tenir à une régularité, pour suivre rapidement mon budget au jour le jour »

« Parce que mon ancien logiciel XP ne fonctionne pas sur mon nouvel ordi qui est un vista

« Pointage Projection Analyses »

« Afin d’éviter les erreurs de calcul, et connaître la position des comptes »

« Pour l’importation »

« Je l’ai toujours géré mais manuellement sur un carnet. Ce qui m’intéresse dans ce livre de compte ce sont les graphiques afin de voir si mon budget est équilibré… »

Des utilisateurs satisfaits

Les utilisateurs sont à 86% satisfaits ou très satisfaits de leur livre de comptes et ils sont globalement satisfaits de l’esthétisme, de la rapidité, des fonctions proposées, de la personnalisation et de la saisie des informations …

Quelques éléments d’appréciation :

« Je voulais gérer mon budget tous les jours, maintenant c’est nettement plus facile… »

« le plus simple »

« Je ne savais pas ou partait mon salaire tous les mois. Avec le logiciel, ça m’a permis de faire des économies et de mettre de l’argent de coté »

« Je le faisais à la main, c’est tellement mieux par informatique, beaucoup plus pratique et fiable… »

« Un grand bravo pour ce site de gestion de finances personnelles simple, convivial et gratuit ! »

« Je cherchais un outil facile et fiable pour me rendre compte de mes postes et essayer de faire des économies »

« Je trouve vraiment ce site sympa et pratique.. »

« Je trouve que ce site est vraiment super et je suis très contente de l’avoir découvert. Je viens sur mon livre de compte au moins deux fois par semaine si ce n’est pas plus et je ne pourrai plus m’en passer… »

Cette enquête a également permis aux utilisateurs de suggérer certaines améliorations qui seront prises en compte dans l’amélioration du logiciel et ainsi pouvoir rendre la navigation plus accessible et agréable à tous.

85 % des personnes le recommanderaient à leurs amis

En synthèse ce sont 85% des personnes interrogées qui ont répondu qu’elles recommanderaient à leurs amis de créer un livre des comptes sur budgetfacile.com.

 

Profitez en à votre tour et n’attendez plus … Créez votre livre de comptes sur budgetfacile.com

 

 

 

 

 


Salon de la maison individuelle et du logement – Foire de PARIS du 30 avril au 10 Mai 2009

Lieu : Foire de Paris – Porte de Versailles Hall 1
 
A la foire de Paris, dans L’espace "maison et environnement", plus de 50 exposants pour vous guider et vous conseiller dans vos projets et vos démarches immobilières : Constructeurs de maisons individuelles, promoteurs, aménageurs, décorateurs, agents immobiliers et administrateurs de biens, architectes, organismes de crédit et banques, assurances, organismes professionnels d’information et presse
 
Pour plus de renseignements : Site de la foire de Paris

ACTIONARIA à Paris les 18 et 19/11

 Le prochain salon ACTIONARIA se tiendra les 18 et 19 novembre 2011 à PARIS.

Seul Salon européen dédié à l’investissement en Bourse, Actionaria permet aux actionnaires individuels, investisseurs actifs ou débutants, de rencontrer tous les acteurs des marchés boursiers : les sociétés cotées dont beaucoup de Présidents sont présents pour répondre à leurs questions, mais aussi l’ensemble des intermédiaires financiers.

Ce rendez-vous unique par sa conception, constitue une source d’information irremplaçable et permet :

• aux néophytes de s’initier aux mécanismes des marchés et à l’information financière
• aux plus expérimentés d’actualiser ou d’enrichir leurs connaissances et leurs informations

150 exposants répartis sur 5 espaces thématiques :

  • La possibilité de poser directement des questions aux sociétés cotées sur leur activité, leurs perspectives de développement, leurs résultats…
  • L’opportunité de dialoguer avec les Intermédiaires et les professionnels de la gestion, pour recueillir leurs conseils, comparer leurs produits, leurs services…
Pour s’y rendre :
 
Lieu : Palais des Congrès de Paris (metro Porte Maillot)
Dates : 18 et 19 novembre 2011
 

Pour plus d’informations et pour obtenir une entrée à conditions préférentielles visitez le site http://www.actionaria.com
 

 


La gestion des biens dans un couple

Dans un couple se pose parfois la question de ce que peuvent faire les époux dans la gestion des biens.

On distingue la gestion des biens communs et la gestion des biens propres.

 

 

La gestion des biens communs

 
Le principe est celui de la gestion concurrente. Mais pour les cas les plus graves, il est mis en place une cogestion de la gestion.

Le principe : la gestion concurrente

Le mari ou la femme peuvent passer seul des actes d’administration, conservatoire et des actes de disposition sur les biens communs.

Un époux peut par exemple :
  • donner un appartement commun en location, encaisser les loyers et donner congé au locataire ;
  • agir en justice au nom de la communauté ;
  • acheter une maison avec de l’argent commun ;
  • vendre la voiture du couple ;
  • vendre les titres du couple.
  
 
Il existe 2 exceptions au principe de gestion concurrente :

La gestion autonome

Elle est possible dans 2 hypothèses :

  • dans l’activité professionnelle ;
  • lorsqu’un époux est hors d’état de manifester sa volonté (avec accord du TGI). 

 La cogestion

Il s’agit de la participation des 2 époux à l’acte. Cette méthode de gestion n’est applicable que dans les cas graves.
  •  Les actes à titre gratuit ; Ces actes sont entendus comme des donations, c’est-à-dire des actes établis avec une intention libérale. Sont donc exclus, le cautionnement, les cadeaux d’usage ou des dons modiques.
  • Les actes à titre onéreux
La cogestion est obligatoire pour sauvegarder les biens importants du ménage.

Il s’agit donc des :
            Actes de disposition
Les biens visés sont : les immeubles, les fonds de commerce, les droits sociaux, les meubles soumis à immatriculation…
Les actes visés sont : les actes d’aliénation (vente, promesse de vente…), les actes de disposition du logement familial…
            Actes d’administration
Sont considérés comme des actes d’administration, la perception des capitaux ou la conclusion de certains baux (ruraux, commerciaux…) et surtout la conclusion du bail du logement familial.

 La gestion des biens propre

Le principe : l’indépendance de gestion

Chaque époux a la jouissance de ses propres. Il peut en disposer librement.

Les atténuations au principe : l’intervention d’un époux dans la gestion des biens propres de l’autre

Il est possible de donner mandat exprès à son conjoint pour gérer ses biens propres.
Il est également possible d’être en présence d’un mandat tacite. Dans cette hypothèse, un époux s’immisce dans la gestion des biens propres de l’autre et ce dernier ne dit rien.

Le régime de la séparation de biens

La séparation de biens est le régime dans lequel chacun des époux conserve la propriété exclusive et la gestion indépendante de ses biens. Il n’existe en principe, ni bien commun, ni dette commune.
Ce régime matrimonial est le plus fréquemment adopté par contrat de mariage.
 
 
La séparation de biens est particulièrement conseillée :
 
          aux couples dont l’un des membres exerce une activité professionnelle indépendante (commerçant, profession libérale…) ;
 
          aux couples qui ont des enfants d’un premier mariage, pour éviter des problèmes de partage ;
 
          aux couples dont les patrimoines ou revenus sont importants, et qui souhaitent conserver la propriété exclusive de leurs biens.
 
 
La séparation de biens est basée sur une triple séparation :
  • la séparation des patrimoines
  • la séparation des dettes
  •  la séparation dans la gestion des biens
 
La séparation des patrimoines
 
Chaque époux est seul propriétaire :
          de ce qu’il possédait avant de se marier ;
          de tous les biens qu’il crée ou acquiert pendant le mariage ;
          de tous les revenus qu’il perçoit pendant le mariage (salaires, dividendes, loyers…) ;
          de tout ce qu’il reçoit par donation, testament ou héritage pendant le mariage.
 
Malgré cette séparation, les époux peuvent réaliser ensemble des acquisitions, qui appartiendront en indivision aux 2 époux.
 
La séparation des dettes
 
Chaque époux est seul responsable de ses dettes personnelles. Les biens du conjoint ne peuvent pas être saisis pour les payer.
 
Par exception, certaines dettes doivent être supportées par les 2 époux :
          les engagements pris par les 2 époux ;
          les engagements pris par l’un des époux avec le cautionnement de l’autre ;
          les dettes ménagères (régime impératif) ;
          les dettes liées à des biens qui ont été achetés au nom des 2 époux.
 
 
La gestion des biens
 
Chaque époux gère ses biens personnels comme il l’entend. Il faut toutefois que les conjoints s’acquittent des dépenses de la famille.
 
Les biens indivis doivent quant à eux être gérés à deux. Un époux ne peut pas les vendre, les donner… sans l’accord de l’autre.
 
 
La dissolution du régime de séparation de biens
 
Les principales causes de disparition du régime de séparation de biens sont le décès de l’un des époux ou le divorce.
 
En théorie, il n’y a pas de comptes à faire entre les époux, puisqu’ils sont censés avoir des patrimoines distincts.
 
En pratique, il y a toujours des comptes à faire. Il faut d’abord que chacun reprenne ses biens. Ensuite, les époux doivent décider du sort des biens acquis à leurs 2 noms. Enfin, ils doivent régler leurs dettes.
 
 
Les avantages du régime de séparation de biens
+ La totale indépendance patrimoniale des époux
+ Chaque époux est protégé contre les poursuites des créanciers de son conjoint
+ Liquidation simplifiée du régime lors de la dissolution
Les inconvénients du régime de séparation de biens
  Les revenus (salaires, gains et bénéfices) de l’un des époux ne profitent pas à l’autre
  Dangereux pour le conjoint qui n’exerce pas d’activité professionnelle rémunérée

Share via