Étiquette : prestations

Quel médecin vous coûtera le moins cher?

Suite à une consultation médicale, vous pouvez être surpris de la somme qui reste à votre charge. Effectivement, le tarif des honoraires médicaux varie selon le secteur. Il peut être conventionné ou pas. Les tarifs peuvent être parfois beaucoup plus élevés que ce que l’on pensait.

Comment sont fixés les tarifs

Les médecins du secteur conventionné s’engagent à respecter le tarif établi par la sécurité sociale. Mis à part ces médecins, les autres praticiens peuvent fixer librement le prix de leur prestation.

Le surcoût par rapport au tarif conventionné n’est alors pas pris en charge par les caisses d’assurance maladie. Le tarif d’un médecin généraliste est de 25 € par exemple. Ce surcoût reste à la charge du patient.

Les mutuelles complémentaires santé peuvent prendre en charge ces frais supplémentaires mais uniquement à hauteur de la garantie souscrite par l’assuré.

Ainsi, que ce soit sur les honoraires ou les prestations des médecins et en particulier chez les spécialistes,  le reste à charge peut être élevé et atteindre parfois plusieurs centaines d’euros.

Un comparateur des tarifs médicaux

Afin d’informer les patients sur les tarifs réellement pratiqués par les médecins, l’assurance maladie met à la disposition des assurés un service de comparateur de prix.

Accessible sur « mon compte ameli » les assurés peuvent comparer les tarifs des praticiens proches leur habitation. Ainsi, il est possible par exemple de savoir quel dentiste est le moins cher pour poser une couronne en quelques clics.

Ces informations sur les praticiens qui effectuent des dépassements d’honoraires, concernent aussi bien des prestations courantes que des actes techniques (opérations, IRM, scanner…).

Le but de cet outil est de protéger les patients contre des pratiques abusives. Il permet également de faciliter l’accès aux soins à tous.

Ces dépassements deviennent un réel problème pour certaines tranches de la population qui ont du mal à se faire soigner.

Plus d’information sur www.ameli.fr

mis à jour le 01/03/2019


La notion d’enfant à charge (CAF)

Est considéré comme enfant à charge au sens de la Caisse d’Allocation Familiale, les enfants de moins de 20 ans, avec lesquels vous avez ou non une relation de parenté et dont vous assumez l’entretien et l’éducation.
 
Les enfants pour lesquels vous versez une pension alimentaire ne sont pas considérés à charge pour pouvoir bénéficier des prestations familiales.
 
Pour le complément familial et les aides au logement, les enfants sont pris en compte jusqu’à leur 21ème anniversaire.

Les enfants qui travaillent ne doivent pas gagner plus de 55 % du SMIC pour être considéré à charge.


Share via