Étiquette : augmentation

Vous payez trop cher vos assurances !

Vive la rentrée ! Au retour des vacances, les feuilles d’impôts tombent dans les boîtes aux lettres. Bientôt, ce sera au tour des assureurs de nous présenter leur cotisation pour 2013. Les premières estimations de hausses pour l’année à venir oscillent entre 4 et 10%. Allez vous vous laisser faire ?

Alors que la crise est partout, la défense de votre budget familial est entre vos mains.

Face à une augmentation d’une prime d’assurance, les marges de manœuvre sont étroites, mais des solutions existent toutefois.

Soyez actifs et réactifs ! La hausse des cotisations assurance n’est pas une fatalité ! Il vous reste du temps (un peu seulement) pour gérer ce budget annuel. C’est à croire que bon nombre de nos « partenaires » dans notre vie quotidienne (banques, assurances, opérateurs téléphoniques…) comptent sur notre paresse administrative pour nous imposer des hausses de tarifs que l’inflation actuelle ne justifie pas. Il n’y a qu’à regarder son salaire pour s’en convaincre.

A la réception du courrier de votre assureur, il vous restera 20 jours pour résilier votre contrat si vous n’êtes pas d’accord avec le prix demandé.

La conjoncture affecte aussi les assureurs…

Les assureurs cherchent à rattraper sur votre cotisation l’argent qu’ils ne gagnent plus sur les marchés financiers. Le placement de leur trésorerie leur rapporte actuellement beaucoup moins car les taux d’intérêt sur les marchés sont très bas et les capitaux se détournent de l’assurance vie (les épargnants préférant se tourner vers les livrets A ou autres produits bancaires).

Si vous n’êtes pas convaincus, allez voir ce que disent les sites investisseurs des grands de l’assurance que sont la CNP ou Axa, par exemple.

Faire des économies grâce à une bonne gestion de son budget.

Dans ce contexte commercial, il est plus que jamais utile de faire jouer la concurrence !

En quelques clics sur un site de comparateur d’assurance, on s’aperçoit qu’on peut obtenir, sans difficulté, une réduction d’au moins 10% !

Assurance : la chasse aux nouveaux clients est ouverte.

Les assureurs veulent de nouveaux clients et négligent les anciens. C’est une invitation permanente à l’infidélité qui nous est proposée par les compagnies qui ont la chance de nous avoir comme client, mais qui ne nous remercient pas.

Soyez "nouveau client" en changeant d’assureur, après avoir vérifié sur le site d’un comparateur ce que peut vous offrir une nouvelle compagnie. Le choix est large et les offres souvent intéressantes pour votre portemonnaie.

Certains pourraient craindre de ne pas être bien remboursés en cas de sinistre. En choisissant une compagnie en ligne, filiale d’une compagnie de bonne réputation, il n’y a pas de raison de craindre de mauvaise expérience.
Les économies réalisées par l’absence d’agence justifient que les compagnies en ligne soient moins chères. 

Au fait, quand avez-vous vu votre assureur pour la dernière fois ?

Low cost oui, low quality non : Avec un budget bien géré, vous faites du bien à vos finances et à votre famille.


Taux du Livret A et des livrets règlementés

La rémunération des livrets bancaires « classiques » est réglementée par l’Etat. Ces livrets sont très populaires en France et le plus connu est le Livret A qui est détenu par plus d’un français sur deux.

Quels que soient la banque ou l’organisme financier dans lesquels ils sont détenus, ces livrets offrent donc la même rémunération. A noter que les montants que l’on peut y déposer sont plafonnés.

Le livret A  à 2,25%

Après avoir fortement augmenté jusqu’en février 2008, le taux du livret A a significativement diminué jusqu’au 1er Août 2009 du fait d’une inflation faible, pour descendre à 1,25 %. Ce taux, qui aurait pu continuer à baisser, est resté inchangé jusqu’au 1/8/2010.
 
En 2011, du fait d’une reprise de l’inflation, le livret A été relevé à deux reprises pour atteindre le 1er Août 2011, 2.25%.
 

Un taux actuellement intéressant

Avec un taux de 2,25%, le livret A, comparé aux autres placements proposés sur le marché et qui présentent un faible risque, devient un placement intéressant, d’autant qu’il est complètement défiscalisé.

Mode de calcul du Livret A

Ce taux est déterminé par la banque de France à partir d’un calcul qui prend en compte l’inflation hors tabac sur les douze derniers mois et les taux moyens mensuels de l’Euribor 3 mois et de l’Eonia.Son mode de calcul a été revu en 2008 et 2009 pour permettre de le réviser plus régulièrement et lisser ses évolutions.

De plus, en cas de circonstances exceptionnelles, le Ministre des Finances a la possibilité de déroger à la règle de fixation.

Le taux du livret A étant la référence, il sert de base au calcul des autres taux :

    • Le taux du LEP est celui du Livret A augmenté de 1 point.
    • Le taux du LEE est égal au 3/4 du taux de Livret A, arrondi au 1/4 point inférieur.
    • Le taux du CEL est égal au 2/3 du taux de Livret A, arrondi au 1/4 point le plus proche.

Ces nouveaux taux sont applicables dans les quinze jours qui suivent leur date de publication, soit normalement au 1er février et 1er août de chaque année. 

A noter que le taux du Plan d’épargne logement n’est pas concerné par cette procédure.
Le taux du livret jeune est quant a lui librement fixé par chaque banque et s’établit en moyenne 1 à 1,5 points au-dessus de celui du Livret A
.

Taux des livrets règlementés en France

Date d’application

Livret A (1)

LEP (2)

LEE (3)

CEL (4)

PEL (5)

1/8/2011

2,25 %

2,75%

1,50%

1,50%

1/2/2011

2,00 %

2,50%

1,50%

1,25%

2,50%

1/8/2010

1,75 %

2,25%

1,25%

1,25%

2,50%

1/8/2009

1,25 %

1,75%

0,75%

0,75%

2,50%

1/5/2000

1,75 %

2,25%

1,25%

1,25%

2,50%

1/2/2009

2,50 %

3,00%

1,75%

1,75%

2,50%

1/8/2008

4,00%

4.50%

3,00%

2.75%

2.50%

1/2/2008

3.50%

4.25%

2.50%

2.25%

2.50%

1/8/2007

3.00%

4.00%

2.25%

2.00%

2.50%

1/8/2006

2.75%

3.75%

2.00%

1.75%

2.50%

1/2/2006

2.25%

3.25%

1.50%

1.50%

2.50%

1/8/2005

2.00%

3.00%

1.50%

1.25%

2.50%

(1) Livret A, Livret Bleu ou Livret de Développement durable
(2) LEP – Livret d’Epargne Populaire
(3) LEE Livret Epargne Entreprise
(4) CEL – Contrat Epargne Logement (taux hors prime d’Etat)
(5) PEL – Plan Epargne Logement – Taux hors prime d’état – Le taux du PEL est maintenant fixé par un arrété spécifique


 

 


Revalorisation des allocations d’assurance chômage

Le 21 juin 2007, l’UNEDIC a revalorisé les salaires de référence des allocataires et les allocations de l’assurance chômage. Ces augmentations seront effectives à partir du 1er juillet 2007. Ils sont généralement revus annuellement, à la fin du mois de juin.

Les salaires de références, dont les rémunérations qui le composent sont antérieures au premier janvier 2007, sont revalorisés de 1,95 %.
La partie fixe de l’allocation d’aide au retour à l’emploi est portée à 10,66 €. L’allocation minimale d’aide au retour à l’emploi est augmentée à 26,01 €. Une allocation plancher pour les bénéficiaires qui accomplissent une action de formation est fixée à 18,64 €.
L’allocation unique dégressive minimale reste inchangée.


Traitement minimum des fonctionnaires

Le traitement minimum des fonctionnaires a été augmenté le 29 juin 2007 et est porté à 1283.20 € mensuels. Celui ci est généralement revu chaque année autour du 1er juillet.

 
Date        Indice majoréMontant  
29/06/20072831283,20
 

Share via