Étiquette : crédit étudiant

Etudiants, votre ordinateur portable à 1€ par jour !

Depuis la rentrée 2004, à l’initiative du Ministère de l’Education Nationale, une offre à destination des étudiants leur permet d’acquérir un ordinateur portable équipé d’une connexion Internet pour 1€ par jour. Cette opération baptisée « MIPE » (Micro Portable Etudiant) connaît un fort succès puisque 450 000 unités ont été vendues lors de ses 24 premiers mois ! Pourquoi donc une telle réussite ?
 
 L’opération MIPE
 
En septembre 2004, seulement 8% des étudiants français étaient équipés d’un ordinateur alors que 100% d’entre eux déclaraient avoir un réel besoin d’Internet au quotidien pour la réussite de leur formation. Deux ans après, on dénombre 35% des étudiants équipés d’un micro-ordinateur. Cette soudaine augmentation a pour origine une collaboration entre différents intervenants : universités, banques, producteurs et revendeurs de matériels informatiques, afin de mettre des ordinateurs à disposition des étudiants à 1 € par jour.
Ainsi 96% des universités ont participé à ce programme, 4.000 bornes Wi-Fi ont été installées en l’espace de deux ans. 800 000 étudiants ont pu y connecter leur modem à la rentrée 2006. Les ordinateurs sont distribués dans une fourchette de prix allant de 699 à 2.159 € et la gamme proposée correspond aux besoins des étudiants, selon leur formation. Selon la délégation Internet au gouvernement, 90% des acquéreurs se disent satisfaits de leur achat.
  
Une offre bancaire étudiée
 
Dans le cadre de l’opération MIPE, les principaux établissements bancaires proposent une offre de crédit aux étudiants pour financer leur équipement informatique. Les conditions de ce prêt varient en fonction de l’enseigne et sont donc spécifiques à chaque organisme financier. Les mensualités pour un prêt de 1 000 € sur trois ans sont d’environ 30 € pour un taux d’environ 3%.
La durée du crédit est la même dans tous les établissements bancaires, c’est à dire de 12 à 36 mois. Un montant d’emprunt maximum est généralement attribué. Il est compris entre 2 500 et 10 000 € .
 
Certaines conditions pour bénéficier de ce crédit sont nécessaires : l’étudiant doit être majeur et l’établissement bancaire doit donner son accord sur le dossier de l’intéressé. Les élèves peu studieux ou offrant peu de garanties rencontreront donc certainement plus de difficultés à obtenir l’acceptation de leur banque.
 
Attention à ne pas s’endetter
 
Les offres de crédit sont bien souvent présentées de façon attractive pour séduire les étudiants et le prix de 1 € par jour représente un coût en apparence dérisoire. Il ne faut cependant pas se laisser abuser par ces offres sans bien y réfléchir auparavant car la souscription d’un crédit constitue un engagement financier important. Il peut aussi être difficile de rembourser à court ou moyen terme car on ne dispose pas forcément de larges ressources quand on est jeune et étudiant.
 
Faites aussi attention aux conditions des crédits pratiquées par les banques qui peuvent parfois cacher quelques mauvaises surprises. Renseignez vous bien sur l’ensemble des conditions soumises au crédit (taux, assurance, frais) et comparez les différentes offres afin de savoir laquelle correspond le mieux à vos besoin et qui est la plus intéressante.
 
Le gouvernement a effectué une enquête qui compare toutes les offres bancaires, que vous pouvez consulter gratuitement sur le site suivant : http://www.delegation.internet.gouv.fr/mipe/banques.htm
 
 

Liens utiles : http://www.microportable.fr/ | http://www.delegation.internet.gouv.fr/mipe/


Les jeunes et les banques

Les banques proposent souvent des offres de financement très intéressantes aux jeunes car ils représentent leur clientèle de demain…
 
Différents produits de placement et de crédits spécifiques pour les jeunes existent :
 
Le livret jeune : Toute personne âgée de 12 à 25 ans peut l’obtenir. Il est exonéré d’impôt. Ce produit de placement est généralement accompagné d’une carte de retrait gratuite à utiliser uniquement dans les distributeurs de billets. Le taux de rémunération est spécifique à chaque banque mais ne peut être inférieur à 2,25% (au 15 Juillet 2006). Cette valeur est réévaluée chaque année au cours des mois de Janvier et Juillet. Un montant minimum de 15 € est à déposer sur le compte. Le plafond est fixé à 1 600 €.
 
Les « packages » étudiants : Il s’agit d’un ensemble de services proposés par les banques à des tarifs souvent avantageux. Ces packages comportent très généralement un compte courant ou un livret, des assurances en cas de vol, un chéquier, une carte bancaire, une exonération d’agios pendant une courte période de découvert, la consultation du compte sur Internet… etc.
 
Un crédit étudiant : Si vous êtes âgé de 18 à 25 ans, ce crédit peut vous aider à financer des biens contribuant à la réussite de votre formation : voiture, ordinateur, loyer de votre logement… L’avantage du prêt étudiant se situe généralement au niveau des taux, légèrement plus attractifs que ceux des autres crédits à la consommation. De plus, des accords entre banques et grandes écoles sont parfois négociés afin de faire profiter les étudiants de conditions plus avantageuses. Le montant maximum que ce crédit vous permet d’emprunter est de 25 000 € (dépend du niveau d’études). La durée de remboursement s’effectue principalement sur un long terme pouvant s’étendre jusqu’à 9 ans ! Il s’agit donc d’une solution nécessitant beaucoup de réflexion avant de s’engager.
 
MIPE ou l’ordinateur à 1 € : Depuis septembre 2004, afin de vous aider à financer vos biens, les banques proposent des solutions alternatives aux crédits classiques. Il s’agit d’offres de financements à taux préférentiels qui proposent de payer le permis de conduire ou des ordinateurs portables avec connexion Internet, pour 1 € par jour. Ces solutions présentent bien entendu l’avantage de l’immédiateté et sont de plus en plus répandues dans les établissements bancaires. Le montant de ce crédit va de 2 500 € à 10 000 € et est remboursable sur une durée pouvant aller jusqu’à 36 mois.
Les conditions du crédit étant libres, il faudra bien étudier les conditions du prêt et faire jouer la concurrence.
 
 
 

Share via