Étiquette : Voyage

Assurances « voyages » : comment s’y retrouver ?

Vous avez choisi la destination de votre prochain voyage ! Au moment de payer, on vous propose encore de souscrire une assurance… Entre les différents tarifs, les différentes conditions de prises en charge, les différentes clauses d’exclusion, difficile de s’y retrouver !

Pour vous aider à y voir plus clair, nous allons lister les différents  contrats d’assurance et d’assistance les plus fréquemment proposés .

Avant de partir en voyage

Pour avoir des tarifs avantageux, vous avez sans doute réservé votre billet longtemps à l’avance. Or, il est difficile de prévoir les aléas de la vie qui peuvent vous obliger à annuler votre voyage : accident, licenciement, décès, maladie… De même que sur place, vous pouvez rencontrer toutes sortes d’imprévus : perte de bagages, accident de voiture, hospitalisation…
Avoir une assurance est une sécurité qui vous permet de partir plus sereinement en vacances… Mais celles-ci ont un coût !

A vous de savoir si vous en avez vraiment besoin et si vous n’êtes pas déjà assuré mais il faut le décider avant de partir !

Les garanties proposées

L’assurance « annulation voyage », l’assurance la plus fréquente

L’assurance « annulation » vous est en général proposée par les compagnies aériennes ou les agences de voyage conjointement à l’achat de votre billet d’avion. Elle vous remboursera votre voyage si vous êtes obligé de l’annuler.

En règle générale, cette assurance intervient dans les cas suivants :

  • Maladie grave, accident ou décès de vous-même, de votre conjoint, concubin, ascendant ou descendant direct et dans certains cas de la personne vous accompagnant et étant inscrite et assurée pour ce voyage. Dans tous les cas, vous devrez impérativement fournir un justificatif tel qu’un certificat médical prouvant la véracité de l’évènement ou une attestation de mariage ou de Pacs…
  • Convocation à un examen de rattrapage,  obtention d’un stage ou d’un emploi rémunéré.
    Attention ! Vous ne pourrez pas invoquer un emploi ou un stage qui ne serait pas fourni par Pôle Emploi.
  • La plupart des contrats prévoient aussi le licenciement économique, le refus d’octroi d’un visa de la part du pays où vous deviez vous rendre, les complications de maladie préexistante au voyage, les suites ou contre-indications de vaccination ou les complications de grossesse.
    Attention ! Vous ne pourrez pas prétendre à un remboursement de votre voyage si vous souhaitez l’annuler suite à la découverte d’une grossesse. Souvent seules les complications de grossesse sont retenues comme cause d’annulation.

Bien lire les clauses du contrat d’assurance annulation …

Chaque contrat est spécifique et il convient de les lire attentivement. Dans la plupart des cas, les contrats excluent systématiquement les risques de guerre, émeutes, actes de terrorisme ainsi que les grèves et l’hospitalisation au moment de la souscription…
L’annulation du voyage du fait de l’organisateur n’est pas garantie, en général. Il faudra dans ce cas vous retourner directement contre lui.
Certains contrats prévoient une franchise qui sera retenue si vous annulez votre voyage. Le montant de cette franchise est propre à chaque contrat.
Méfiez-vous également des contrats qui couvrent uniquement les annulations suite “aux maladies ou accidents graves”. La notion de « grave » est dans certains contrats, volontairement floue pour éviter les demandes d’annulations trop fréquentes ou trop faciles.
Les compagnies aériennes offrent parfois le choix entre plusieurs assurances « annulation » à des tarifs différents…Le système est le même que partout : l’assurance annulation la plus chère sera celle qui vous couvrira probablement le mieux…A vous de juger du niveau d’assurance désiré.

Une chose est sûre, il ne vous sera pas possible de vous faire rembourser votre voyage tout simplement parce que vous avez changé d’avis et que vous ne souhaitez plus partir ! On vous demandera dans tous les cas de préciser la raison de votre annulation et de fournir des preuves de celle-ci.

Les contrats d’assistance

Ils s’agit de contrats distincts qui sont assurés par des entreprises spécialisées. Elles proposent des offres diverses telles que l’aide directe aux personnes : rapatriement, transport et admission en service hospitalier en cas de maladie ou de blessures, rapatriement du corps en cas de décès, frais de transports si vous interrompez votre voyage suite au décès d’un proche.
Des aides plus spécifiques peuvent également vous être proposées telle que la prise un charge d’un billet aller-retour pour un de vos proches si vous êtes hospitalisé plus de dix jours, sans possibilité de rapatriement.
Les contrats d’assistance vous proposent également des prestations liées aux véhicules. En cas de vol, panne ou d’accident, les contrats d’assistance peuvent prendre en charge les frais de remorquage, d’envoi de pièces détachées, de rapatriement du véhicule ou des passagers. Ils peuvent également avancer une caution, dans les limites prévues par le contrat, si les autorités du pays vous obligent à verser une caution pénale ou prévoir l’envoi d’un chauffeur pour rapatrier le véhicule si vous ne pouvez plus conduire.
Enfin, ils peuvent également vous proposer des prestations telles que le remboursement des frais de prolongation de séjour à l’hôtel après une hospitalisation, des avances en cas de perte ou vol d’argent, le remboursement des frais de location d’un véhicule après un accident, la mise en œuvre des démarches si un vol, incendie se produit à votre domicile pendant votre séjour….

Les contrats d’assurance

L’assurance « responsabilité civile » :
Elle couvre les dommages matériels ou corporels que vous pourriez causer à autrui. Elle est obligatoire lorsque vous prenez une assurance automobile. Pour les dommages subis en dehors des accidents automobiles, c’est votre contrat « multirisque habitation » qui s’applique. Vous n’avez donc pas besoin de souscrire un nouveau contrat.
Cependant, n’oubliez pas de vérifier si votre contrat ne contient pas d’exclusion pour le pays où vous partez et s’il couvre bien vos activités de vacances.
Attention ! Les jeunes actifs n’ayant pas de contrat « multirisque habitation » à leur nom sont rarement couverts par l’assurance de leur parent.

L’assurance « bagages » :
Cette assurance s’applique en cas de perte ou de vol de vos bagages.

Il peut s’agir :

  •  soit d’une assurance « bagages » qui couvre, en cas de vol ou de détérioration, les biens emportés ou achetés.
  • soit d’une extension dite «villégiature », qui garantit les effets et bagages volés ou incendiés pendant un séjour hors de votre domicile.

Dans tous les cas, lors de vos achats durant le voyage, demandez  toujours un reçu ou une facture. Cela vous sera très utile pour demander un remboursement.
Si vos bagages ont été perdus par le transporteur, vous pouvez exiger une déclaration de perte sur un document officiel.

L’assurance « maladie et frais médicaux »
Elle prend en charge les frais médicaux engagés lors d’un voyage quand ceux ci sont supérieurs aux remboursements octroyés par les organismes sociaux. Elle interviendra en général à votre retour sur présentation des justificatifs des frais engagés. Cette assurance peut-être particulièrement utile dans les pays où les frais médicaux sont très élevés tels qu’aux Etats Unis.

L’assurance « accident-rapatriement » :

Elle vous prend en charge et organise votre rapatriement si vous êtes victime d’un accident au cours de votre voyage, si vous devez être hospitalisé ou si l’un de vos proches resté en France vient à décéder.

Bon à savoir !

Certaines cartes bancaires « haut de gamme » telles que la Visa Premier, les cartes Gold EuroCard et MasterCard ou encore la Platinium d’American Express offrent des garanties d’assurance lors de voyage telle qu’une assurance annulation…
L’avantage est que vous n’avez pas à souscrire d’assurance supplémentaire puisque votre carte en propose déjà une.
Cela dit, pour pouvoir en bénéficier, vous devez obligatoirement avoir payé le voyage avec cette carte.

Renseignez-vous bien pour savoir les risques qui sont couverts par votre carte !

Pour de plus amples informations sur les assurances, consultez le Centre de documentation et d’information de l’assurance, le CDIA : http://www.ffsa.fr


Se loger en vacances pour pas cher

Les vacances d’été approchent. Il est temps d’organiser un petit séjour pour sa famille. Mais pour mieux gérer son budget, pourquoi ne pas chercher des vacances à moindre coût ?

Le plus facile est d’aller dans la famille, pourquoi pas chez belle-maman ? Les enfants sont toujours heureux de passer quelques jours là-bas …
Mais au-delà des vacances dans la famille, il existe aujourd’hui de nouveaux concepts qui se développent sans faire de trou dans le budget familial. Echanger sa maison, penser à la tente … Les hébergements peu onéreux existent, on n’y pense pas toujours !

Echanger son logement

Pour des vacances presque gratuites : pas de frais de location puisque vous échangez votre maison ou votre appartement contre un autre, le temps d’un week-end ou plus.
Rester en France ou partir à l’étranger, vous avez le choix. Il suffit juste de payer le billet d’avion et vous voilà parti pour quelques jours loin de chez vous et à moindre coût. L’échange de maison permet de découvrir des pays, des paysages, des cultures … sans se ruiner !
Il suffit de s’inscrire sur l’un des sites proposant l’échange de maison. Attention toutefois aux sites qui se disent gratuits et qui demandent ensuite des frais d’inscription allant de 30€ à 80€. Mais peut-être est-ce le prix du sérieux !
Après l’inscription, rédigez quelques lignes sur votre logement pour le décrire, publiez quelques photos de l’intérieur et de l’extérieur, puis attendez les propositions. Si vous n’êtes pas patient, commencez vos recherches immédiatement : par continent, par pays, par ville ou au hasard, les choix sont nombreux.
Pour avoir le plus de demandes possibles, il faut vous faire remarquer et bien « vendre » votre logement. Parlez de la proximité de lieux touristiques ou de repos, vantez les qualités des aménagements ou encore la bonne entente avec le voisinage.
Ainsi il est possible d’échanger un appartement en plein centre de Paris contre une villa en bord de mer en Espagne.
Apprenez à connaître les personnes avec qui vous allez échanger. Contactez-les par téléphone, mail ou courrier. C’est bien plus rassurant de cerner la personne à qui vous laisserez votre logement. L’échange doit être basé sur la confiance alors répondez franchement aux questions posées et n’hésitez pas à suggérer quelques bons plans dans votre ville : musées, balades ou restaurants.
Il existe de nombreux sites pour échanger son logement le temps des vacances, switchome.org, echangedemaison.com, echangeimmo.com, echangevacances.com, swapeo.com … Faites votre choix !
Pour en savoir plus, lisez : Bon plan vacances, échangez votre logement !

Garder une maison

Le gardiennage de maison est un concept pensé par les américains. Depuis quelques décennies en France, le gardiennage ou « homesitting » intéresse principalement les seniors. Ils sont attirés par des vacances à faible budget. Ces maisons sont le plus souvent situées à coté de lieux touristiques, de villes balnéaires… La période est définie à l’avance. La durée peut aller d’une semaine à plusieurs mois car certaines personnes utilisent le gardiennage pour leur maison secondaire, ce qui signifie qu’un « homesitter » peut y rester pendant une période de six mois ou plus.
Vous pouvez donc proposer vos services pour gardienner une maison. Contre quelques heures pour nourrir les animaux, arroser les fleurs et faire peur aux cambrioleurs, vous pouvez profiter de belles demeures un peu partout en France. Généralement les agences de « homesitting » demandent de compléter un questionnaire sur vos habitudes de vie, d’apporter un CV et un extrait de casier judiciaire vierge. Il faut aimer les animaux de compagnie, le jardinage, le bricolage, le ménage.
L’avantage du « homesitting » est que l’hébergement est gratuit. C’est une économie certaine car l’hébergement représente en moyenne 30% du budget vacances. Les autres frais sont à votre compte : nourriture, visites, déplacements. Ces maisons se situent majoritairement à proximité de lieux touristiques, ce qui permet de découvrir de nouvelles régions de France. Le « homesitter » peut également profiter de la maison et de ses équipements gratuitement et donc souvent d’une piscine…
Les sites les plus connus sont : gardiennage-vacances.fr, partirtranquille.com, vacancetranquille.fr, partirsanscrainte.fr, domsitting.fr …

Le couchsurfing

Pour les plus aventureux d’entre nous, le couchsurfing permet de passer d’un canapé à l’autre en se faisant offrir l’hospitalité gratuitement.
Si l’hébergeur ne peut pas héberger, il préfèrera choisir le statut « Autour d’un café » ainsi il se rend disponible pour quelques heures afin de discuter ou de faire visiter un lieu.
Le « couchsurfing » a pour but de rapprocher les personnes venant de lieux différents et créer des échanges interculturels. Ce principe ne repose pas seulement sur l’hébergement mais aussi sur l’accompagnement pour visiter la région ou des lieux culturels. L’hébergement ne dure jamais plus de quelques jours.
Il faut seulement s’inscrire sur les sites présentant le « couchsurfing », de remplir toutes les informations nécessaires pour connaître les affinités entre membres. Ils pourront mieux cerner votre personnalité et vos centres d’intérêts. Enfin il est nécessaire de préciser des dates possibles pour le « couchsurfing ». Lors de votre séjour, n’oubliez pas de remercier votre hôte par une petite intention : une bouteille de vin, une spécialité culinaire de chez vous …

Les auberges de jeunesse

Ouvertes à tout le monde et très conviviales, les auberges vous promettent une expérience à petit prix. Les auberges de jeunesse se situent un peu partout en France et à l’étranger. Leur but est de favoriser la rencontre de personnes de cultures différentes et la découverte de nouveaux endroits. Les prix varient selon les villes et peuvent quand même paraître élevés dans les capitales et certaines villes très touristiques traditionnellement chères. C’est souvent, cependant, la meilleure solution.
La plupart des auberges de jeunesse proposent des chambres collectives de 4 à 8 lits et des chambres individuelles de 2 à 4 lits plus destinées aux couples et aux familles. Chaque auberge est équipée de sanitaires collectifs et plus rarement privés. Certaines auberges proposent des activités sportives et culturelles et des rencontres entre voyageurs.

Le camping

Le camping est idéal pour se reposer que ce soit en bord de mer, à la campagne, à la montagne ou proche d’un lac. Le camping reste toujours l’un des choix les plus répandus chez les français. Les logements les plus typiques sont en tente à partir de 5 € par personne et par jour. C’est la formule la plus abordable mais on peut également y faire du camping-car, ou aller en bungalow… Les cabanes nichées en haut d’un arbre, les yourtes ou encore les tipis sont des concepts très demandés qui se développent de plus en plus mais qui restent chers.
Le camping ne fait pas parti des logements les plus confortables mais il reste toujours très demandé surtout par les familles avec enfants. Cela reste un moyen économique de prendre des vacances et permet de répondre au besoin de changer d’environnement à moindre coût.

L’hébergement chez l’habitant à l’étranger

Si vous souhaitez partir à l’étranger, le moyen le plus économique est l’hébergement chez l’habitant. Ce système de logement reste le plus adapté pour les petits budgets et les grandes envies de voyager. En  couple, entre amis ou seul(e), l’hébergement chez l’habitant reste un moyen efficace pour passer des vacances à budget serré. En famille, cela reste possible mais il est plus difficile de se loger rapidement à plus de 3 personnes. Le plus souvent le petit-déjeuner et le dîner se font chez l’habitant, il ne vous reste plus qu’à déguster les spécialités du pays.
Inutile souvent de réserver ; tout dépend du pays où vous allez mais dans de nombreux pays chauds, les habitants ont l’habitude d’offrir aux voyageurs de passage un lit et un repas contre quelques pièces. Si vous ne trouvez pas d’hébergement, pas de panique vous pourrez toujours trouver un petit hôtel pas cher…
Cette formule se développe également dans de nombreuses capitales très chères où les habitants louent une chambre pour les touristes. Dans ce cas cherchez un site spécialisé pour trouver une chambre à réserver chez l’habitant.
L’hébergement à l’étranger permet de découvrir de nouveaux pays, de nouveaux lieux… Vous pouvez apprendre à connaître des cultures différentes de celles de la France, goûter des plats typiques, s’imprégner de nouveaux paysages, de nouveaux monuments… et tout cela à moindre coût. Mais surtout, l’hébergement chez l’habitant permet l’apprentissage de la langue mêlé au plaisir des vacances.
Faites un tour sur ces sites : fr.chambrealouer.com, fr.bedycasa.com, chez-l-habitant.com, airbnb.com et bien d’autres encore …
Vous pouvez maintenant satisfaire toute votre famille avec des vacances sympathiques sans que votre budget n’en ressente les conséquences plusieurs mois après vos vacances !
N’hésitez pas à explorer ces nouvelles voies !

Comment voyager à moindre coût lorsque l’on est étudiant ?

C’est lorsque l’on est jeune que l’on a le plus envie de voyager. Seul problème, les finances ne suivent pas toujours…

Voici quelques conseils qui vous permettront à vous, jeunes étudiants sans le sou de pouvoir voyager sans trop vous ruiner….

Alors, à vos sac à dos et…Bon Voyage !

Bien choisir sa destination

Pour voyager sans vous ruiner, nous ne vous apprendrons rien en vous conseillant d’éviter les pays trop touristiques et en particulier aux fortes périodes touristiques.
Favorisez les pays moins en vogue où vous aurez de plus le privilège de ne pas être envahi par des hordes de touristes (Optez par exemple pour les pays de l’Europe de l’est en été)…

Nous vous conseillons de réserver vos billets pendant les périodes hors vacances scolaires : les emplois du temps étudiants ont souvent l’avantage d’être en décalé par rapport aux vacances scolaires.

Mais d’autres facteurs sont à prendre en compte lorsque l’on veut se rendre dans un pays : le prix du billet d’avion, le prix du visa, le coût de la vie sur place (logement, nourriture, transport…)

Les moyens de transport

Différents moyens de transport à bas prix existent.

les cars

Sûrement le moyen le moins cher pour voyager. Les compagnies de bus en France se développées suite à la libéralisation du marché de l’autocar longue distance avec la loi Macron d’Août 2015

Certaines compagnies, telles Eurolines vous proposent des destinations à travers l’Europe à moins de 20 € l’aller. La compagnie se vante de relier plus de 28 pays dont 25 en liaison directe au départ de la France et étend même ses trajets jusqu’au Maroc.

De nouvelles compagnies sont apparues depuis quelques années tel Flixbus, Ouibus.

En France, plus de 50 gares de départ sont proposées pour pouvoir rejoindre votre destination.

En plus de son prix relativement modeste, l’autocar demeure un moyen de transport convivial.

En contre partie, il ne faut pas être trop regardant sur le confort : les trajets sont généralement d’une longue durée et le confort à bord reste sommaire même si les cars sont équipés de toilettes, de la télévision et de la climatisation.

Les horaires de départ et d’arrivée des cars sont souvent peu pratiques et la durée du trajet reste un inconvénient non négligeable ( il faut compter 16 heures 30 pour faire le trajet Paris-Madrid en car alors que les liaisons Paris-Madrid en avion ne durent que 2 heures).

Certaines compagnies de car proposent par ailleurs des couchettes pour certains trajets.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter les sites comparateur tel que busradar.fr, comparabus.com.

Le train :

Avec le ticket Inter Rail, la SNCF permet aux jeunes de voyager dans toute l’Europe à tarif très avantageux, pour les moins de 26 ans en seconde classe.

Vous avez le choix entre l’InterRail? Global Pass, forfait qui inclut les 30 pays partenaires de cette offre, soit ou des forfaits par pays, l’InterRail One Country Pass, avec des durées variables d’utilisation.

Avec ce pass, vous voyagez donc libremement dans les pays concernés et vous bénéficiez également de 50% de réduction pour rallier la zone choisie.

Cette carte fournit également des avantages tels que réductions sur les excursions à tarif réduit ou gratuits et des entrées à prix réduit pour les musées.

Cela dit, un certain nombre de trains peuvent nécessiter des suppléments comme les TGV par exemple.

Concernant les tarifs, il faut compter entre 200 et 400 € pour un InterRail Global Pass, en fonction du nombre de jours souhaités (de 5 jours à un mois).

Quant à l’InterRail One Country Pass, les prix varient en fonction du pays souhaité.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter le site d’InterRail.

L’avion

Toutes les compagnies aériennes européennes proposent des tarifs réduits, notamment pour les moins de 26 ans ou pour des réservations faites un certain temps à l’avance.

Certaines compagnies low cost comme Easy jet, Ryanair, Skyeurope (etc..) proposent parfois des vols à tarifs très avantageux. La clé du secret ? Comme toujours, réserver ses billets bien en avance.

Attention, en contre partie, certains vols sont au départ de l’aéroport de Beauvais (il faut donc prévoir le trajet pour y aller) et les consommations à bord sont payantes.

Pour plus de renseignements, rendez vous sur le site des compagnies aériennes.

Le logement :

Une fois la destination et le moyen de transport choisis, restent à décider comment vous vous logerez une fois sur place. Là encore, gare aux mauvaises surprises (hôtels chers et excentrés) qui gonflent votre budget. Et si en plus, vous avez envie de pouvoir vous faire plaisir sur place et ramener des souvenirs, autant se préoccuper rapidement de votre logement.

Les auberges de jeunesse

L’auberge de jeunesse est un excellent moyen pour un jeune de voyager sans se ruiner. En plus d’être un logement convivial, les auberges de jeunesse sont souvent très bien situées (au coeur des villes, à proximité des plages…) Présentes un peu partout dans le monde, elles offrent aux jeunes la possibilité de se loger pas cher : de 10 à 40 € par nuit (tout dépend des destinations).

Le principe : vous réservez un lit dans des chambres collectives de capacité restreinte (4 à 6 lits maximum) intégrant sanitaires et rangements.

Des espaces de vie collective sont prévus pour la restauration et les loisirs : salle de télévision, bibliothèque, salle de jeu, bar (ils varient en fonction des auberges) qui favorisent les échanges et rencontres inter-culturelles.

Pour pouvoir séjourner dans une auberge de jeunesse, il faut acheter une carte d’adhésion qui donne accès à 4200 auberges dans le monde. Ce passeport international est valable durant une année civile du 01 janvier au 31 décembre. Elle coûte 50€ par an.

Attention, en période de vacances, il est parfois difficile de trouver de la place dans ces auberges.

Soyez en avance pour réserver vos places!

Pour plus de renseignements, rendez vous sur le site http://www.fuaj.org/

Les campings

Si vous êtes moins regardant sur le confort, vous pouvez opter pour le camping qui reste le moyen de se loger le moins onéreux. Il sont en très grand nombre, surtout si vous partez à proximité d’un lieu touristique. Les ambiances de camping sont souvent très conviviales..

Attention, renseignez vous bien sur l’emplacement du camping qui peut être parfois loin du centre de la ville et difficilement accessible en transport en commun.

De plus, si vous aimez le calme et la tranquillité, le camping n’est peut être pas la meilleure solution pour vous.

  • Le logement chez l’habitant, une façon inédite de voyager…

Cette formule très en vogue est sûrement la meilleure pour connaître un pays en profondeur, rencontrer et échanger avec les habitants du pays. Quelques agences proposent des formules de logement chez l’habitant telle l’agence Roots Travel.

Selon les pays, il prend des appellations diverses mais le principe reste le même : accueillir des étrangers chez soi et leur offrir le petit déjeuner et parfois le dîner.

Le terme anglo-saxon « Bed & Breakfast » s’assimile à la chambre d’hôte bien que l’on puisse l’attribuer à beaucoup de formes d’hébergements. Seul le concept du gîte est différent car le principe est d’avoir un hébergement doté d’une cuisine et donc d’être totalement indépendant de l’hôte.

L’avantage du logement chez l’habitant, outre sa convivialité, est le prix bien sûr. Les chambres chez l’habitant sont en général bien moins chères que les chambres d’hôtel. Le prix d’une chambre chez l’habitant varie en fonction du pays d’accueil. Pour donner un exemple, se loger chez l’habitant à Cuba coûte en général deux fois moins cher que de prendre une chambre d’hôtel.

N’hésitez pas à poser des questions à vos logeurs sur votre voyage qui seront ravis de vous prodiguer des conseils et de vous livrer leurs petits secrets ! Le logement chez l’habitant n’est pas développé de la même façon dans tous les pays. Renseignez vous donc bien avant de partir !

Pour plus de renseignements, vous pouvez consulter le site internet de l’agence Roots Travel


Share via